L'Arrachée belle

L’Arrachée belle selon Lou Darsan


« Au centre de cette histoire, il y a le corps d’une femme, ses hantises et 
ses obsessions, & il y a la nature. C’est l’histoire d’une échappée belle, 
d’une femme qui quitte, presque du jour au lendemain, tout ce qui 
déterminait son identité sociale.

Elle sort de stase et se met en mouvement. Son départ est d’abord une 
pulsion, une sorte de fuite vers l’avant qui tient du road movie, avec 
de longues traversées de paysages en voiture, en auto-stop, puis à pied. 
De la fuite et l’errance du départ, cette échappée va se transformer en 
nomadisme et en un voyage vers la réalisation de soi.


L’Arrachée belle, c’est une échappatoire à une situation vécue 
comme oppressante : une vie de couple dont la violence réside dans 
l’absence de relation, dans le vide entre les corps, dans les non-dits, 
l’incompréhension, la distance qui se creuse. J’ai voulu faire ressentir la 
violence de ces quotidiens subis, cette perte de sens qui est devenue pour 
la femme une absence au monde et à elle-même, et que l’on nomme en 
psychologie un syndrome de déréalisation et de dépersonnalisation, une 
façon de s’extraire de ce qu’on ne peut pas supporter, symbolisée par 
l’absence de prénom du personnage. »

Genre
Collection

Téléchargement