FNAC

Fils d’un immigré roumain qui s’installa à Buenos Aires, le narrateur déménage à Paris. C’est dans un café de la capitale qu’il installe une routine : celle de lire les lettres que son père lui envoie, permettant la réminiscence de l’histoire familiale. Mais si le fils est écrivain, le père est également en train d’écrire un livre.

À cette histoire se mêle aussi celle de Josef et son épouse Jessie, installés en Angleterre et tous deux d’origine polonaise.

Dans Un père étranger, Eduardo Berti fait s'imbriquer les différents personnages, créant une résonance et posant des questions fondamentales comme celle de l’identité, l’exil, la transmission et l’écriture.

 

Retrouvez l'article complet ici