France Culture

Rencontre avec les auteurs Lou Darsan pour "L’Arrachée belle", et David Fortems pour "Louis veut partir". Pour l'un et l'autre, un premier roman.

 

Lundi-Livre

Tewfik Hakem reprend sa sélection des premiers romans marquants de la rentrée littéraire. Rencontre avec Lou Darsan, pour L’Arrachée belle , publié aux éditions La Contre-Allée, et David Fortems, pour Louis veut partir, aux éditions Robert Laffont. Deux romans contemporains sur l'impossibilité de fuir son milieu social ou sur le prix à payer quand on se paye le luxe d'échapper à toutes les assignations.

 

Lou Darsan :

Je voulais que mon personnage, cette femme qui quitte tout ce qui fait son identité, ne puisse plus être définie par autre chose qu'elle-même et ce qu'elle ressent. C'est une forme de dépouillement total. 

 

Je me définis comme écrivaine et nomade. Cela fait 3 ans que je voyage. Je suis toujours en mouvement entre deux points. Actuellement je vis dans un van aménagé qui me permet de voyager à travers l'Europe.

 

Extrait de L'arrachée belle :

L’humidité de l’aube se dépose sur ses épaules, à l’heure fraîche et pâle où le corps résiste à l’éveil. Elle s’accroche en vain au sommeil, trop de blancheur dans le ciel et de rosée dans les herbes, elle voudrait attendre le soleil, mais le froid s’installe, elle a dispersé les braises avant de s’endormir au bord du foyer, il lui faudrait un café, mais elle est seule au milieu de nulle part. Alors elle se lève et se défroisse, engourdie. La rosée a humidifié sa robe de coton qui colle au dos et aux cuisses, elle l’enlève en grelottant et la lance sous la voiture pour marcher nue dans la prairie, en évitant les chardons que le matin fait argentés dans l’or clair des graminées.

(...)

 

Cliquez ici pour lire l'article source

Pour aller plus loin