Jemelivre

Publié par Philisine Cave le 14 mars :

Sur le thème de la solitude, imposé par le libraire toulousain Christian Thorel (Ombres blanches - magnifique librairie, cela dit en passant), Pascal Dessaint se livre. Il lui faut la description de la nature environnante pour aborder les fêlures de son passé familial, des deuils qui touchent, qui fragilisent et marquent à jamais. Sa plume sensible ne tombe ni dans la mièvrerie, ni dans l'exhibitionnisme : homme secret et discret, peu habitué à se dévoiler, l'auteur laisse derrière lui ce texte sensible et subtil, empreint d'une profonde mélancolie, un hommage littéraire à ceux et celles qui furent, à cette nature souvent maltraitée par l'humain mais qui lui survit. 

Quelques pas de solitude ou l'art de la description et l'état de contemplation qu'explore et exploite Pascal Dessaint dans ses romans policiers ou romans noirs, en nous laissant en avant-goût l'image de cette tortue qui n'en finit pas de traverser une route ou celle d'un crapaud peu loquace. Très beau.

Découvrez la page du blog ici