La Petite Revue

 

 

Amandine Dhée, La femme brouillon

 

Février 2017

 

La vie rêvée des mères

 

La femme brouillon, c'est la mère : belle image de la maternité qu'Amandine Dhée décline sous toutes ses formes dans ce texte percutant et acéré. La narratrice y raconte avec une grande liberté son expérience. Rapport au corps, clichés sociaux, discours médical, accouchement, allaitement, crise du couple, toutes les étapes du devenir mère sont envisagées sans tabous et avec subtilité. Amandine Dhée dénonce l'emprise de la société sur les mères, fragilisées par une pression sociale souvent archaïque. Comment être féministe et mère ? Comment échapper à l'influence perverse des différentes images de la mère parfaite, la femme au foyer traditionnelle mais aussi la femme moderne libre qui parvient à tout concilier ?

 

Le texte, tout en nuance, dit la souffrance des mères et montre en quoi la maternité constitue un obstacle de taille à l'évolution des mentalités. Or la mère succombe facilement, et parfois volontiers, aux clichés dans lesquels on l'enferme. Amandine Dhée est particulièrement habile à croquer, lors de très brefs chapitres, le quotidien et les états d'âmes des procréatrices. Elle allie intelligence du regard, sens du détail parlant et sens de la formule. Empreint d'humour, le texte dit aussi toute la beauté et l'émotion d'une marternité qui accepte ses doutes et ses imperfections. Tout en livrant un regard lucide et acerbe sur notre société, La femme brouillon procure un indéniable plaisir de lecture.

 

A.K.

 

Lire le billet sur le blog La Petite Revue Ici

Pour aller plus loin