l'avis de Jacques Josse

Víctor del Árbol – connu jusqu’alors pour ses romans noirs (traduits chez Actes Sud)– noue les fils de ce récit simple et efficace avec une grande finesse. Il met face à face deux mondes irréconciliables : celui de Juan, le vieil homme et celui des froids représentants de la justice. L’un évoque son passé et son intégrité pendant que les autres se posent en exécuteurs des basses œuvres d’un présent qui lui échappe.

L'avis complet ici: http://remue.net/spip.php?article8251