Le Mouvement

Lou Darsan s’invite au sein de la résidence de création littéraire Lattara

 

La romancière Lou Darsan est accueillie au sein de la résidence de création littéraire Lattara depuis le mois de mars. Au cours de son séjour, elle poursuivra l’écriture de son deuxième roman et devrait participer à plusieurs actions auprès du public. 

La résidence a été créée en 2017 pour accueillir les auteurs. Pour le moment, seule Lou Darsan occupe la résidence. L’artiste sera également présente à l’occasion de la 36e édition de la Comédie du Livre qui devrait avoir lieu du 4 au 6 juin 2021.

Qui est Lou Darsan ?

Née en 1987, Lou Darsan est une écrivaine. Après des études de Lettres modernes, Lou Darsan s’est attelée au métier de libraire durant quelques années. Celle-ci a publié des chroniques littéraires dans plusieurs revues en ligne ainsi que sur son site personnel (les feuilles volantes), où elle explore son rapport au paysage réel et mental.

 

Zoom sur « L’Arrachée Belle », son premier roman

VOIR AUSSI : Un petit tour du monde avec La Géosphère de Montpellier

 

Son premier roman a été publié par les éditions lilloises La Contre-Allée et mis à l’honneur durant la Comédie du Livre 2017. Dans ce premier roman, l’écrivaine met au centre du récit, le corps d’une femme, ses hantises et surtout ses obsessions.

 

C’est l’histoire d’une échappée belle, celle d’une femme qui quitte, presque du jour au lendemain, tout ce qui déterminait son identité sociale. Elle sort de stase et se met en mouvement. Son départ est d’abord une pulsion, une sorte de fuite en avant qui tient presque du road movie, avec ses longues traversées de paysages en voiture, en auto-stop, puis à pied. De la fuite et l’errance du départ, cette échappée va se transformer en nomadisme et en un voyage vers la réalisation de soi.

 

L’Arrachée belle a été nominé pour plusieurs prix littéraires : le Prix Révélation de la SGDL, le Prix du premier roman des Inrockuptibles et le Prix du premier roman de la librairie L’Impromptu.

 

Retrouvez l'article source ici

Pour aller plus loin