Librairie Compagnie

New-York. Au sud-ouest de Manhattan, la Staten Island a hébergé pendant des décennies ce qui fut l'une des plus grandes décharges à ciel ouvert du monde : Freshkills, fermée définitivement après avoir accueilli les déchets issus de l'effondrement du World Trade Center en 2001.

 

Près de vingt ans après cette fermeture, Freshkills est devenu l'un des enjeux immobilier, écologique et financier les plus emblématiques de l'état de New-York. La décharge est toujours là, enfouie, cachée et voit s'éléver au-dessus d'elle parc, logements, espaces verts, le tout assorti d'un discours politico-environnemental qui élève l'oubli et la langue de bois au rang des beaux-arts. Dans son enquête, Lucie Taieb retrace cette histoire édifiante, en s'intéressant à la relation fusionnelle que nous nouons avec nos propres déchets, et aux éléments de langage que nous ne cessons de créer pour en parler.

 

Entre documentaire et oeuvre littéraire, "Freshkills" est le récit exemplaire d'une abérration écologique, doublée de notre capacité infinie à transformer ou réhabiliter nos plus sombres réalités.

 

Une histoire moderne, en somme.

Pour aller plus loin