"Novecento: pianiste" d'Alessandro Baricco

 

Le texte de Baricco met en scène l’histoire d’un pianiste né sur un paquebot, mort sur un paquebot, qui n’en descend pas sa vie durant.
Au-delà de l’originalité de l’anecdote, Novecento réunit plusieurs problématiques intéressantes. Tout d’abord, la figure de l’homme qui navigue sur un bateau parle de notre humaine condition: nous sommes tous embarqués sur un trajet personnel qu’il est difficile de quitter autrement que par la mort. Autre image évoquée, celle du survivant qui, à la façon d’un pensionnaire de l’Arche biblique, échappe au déluge. Et celui qu’on sauve est le pianiste, l’artiste qui sublime le monde, suspendu entre ciel et mer. Le personnage de Novecento offre à l’auteur, plus simplement, l’occasion d’un éloge de la différence: quoi de plus insolite qu’un génie solitaire qui fait corps avec la mer et épouse avec son piano le mouvement des vagues ?