Presse Océan

Un interview de Thomas Giraud par stéphane Pajot dans le journal Presse Océan, daté du 6 novembre :

Docteur en droit public à Nantes, Thomas Giraud publie Elisée, avant les ruisseaux et les montagnes. Entretien.  

Presse Océan : pouvez-vous nous résumer l’histoire de ce livre ? 

Thomas Giraud :  « C’est celle de ce qu’aurait pu être l’enfance d’Elisée Reclus vers l’âge de 10 ans. Je suppose que beaucoup des chemins qu’il va suivre plus tard dans sa vie trouvent leurs origines dans cette enfance. Le livre n’est pas une tentative d’écrire une histoire « vraie ».   

 

Qu’est-ce qui vous a incité à écrire sur cette vie ? 

« La complexité du personnage m’a attiré avec ses vies multiples : géographe, théoricien de l’anarchisme, du végétarisme, grand marcheur, voyageur, écologiste avant l’heure. J’ai aimé sa droiture morale, son brin d’originalité, un peu farfelu, qui me l’a rendu très sympathique. »   

 

Comment qualifieriez-vous ce personnage ?  

« Ce fut un très grand curieux, un homme en quête de compréhension de ce qui se déroulait autour de lui, dans la nature, un très grand et beau regardeur. » 

 

Comment vous êtes-vous lancé dans l’aventure d’un roman ? 

« J’ai toujours écrit. Avant ce roman, c’était par fragments Des fragments poétiques, des réflexions sur les choses que je compilais dans des carnets. Je ne me sentais pas capable de me lancer dans une fiction, d’aller au terme d’un récit. Mais quand j’ai décidé d’écrire Elisée, en juin 2015, ce fut une évidence. J’ai écrit tous les jours sans forcément savoir où j’allais. Cela s’est fait très vite et dans le plaisir. Ce sont les encouragements qui m’ont conduit à envoyer le manuscrit à quelques maisons d’édition. »

 

Quels sont vos projets d’écriture ? 

« Continuer à faire des chroniques littéraires pour les sites Addict culture et Remue. net. Ensuite, je viens de terminer un deuxième texte sur l’histoire d’un musicien folk américain des années 60 qui a eu une existence faite de miracles et de déconvenues. Le manuscrit a été envoyé cette semaine. » 

 

recueilli par stéphane Pajot

Téléchargement