La Sentinelle

Une attention particulière aux histoires et parcours singuliers de gens, de lieux, mouvements sociaux et culturels.

Poser problème

Dans Chômage monstre, son précédent texte paru à La Contre Allée en 2017, Antoine Mouton s’interrogeait sur la façon dont on pouvait "habiter" un corps que l’on a longtemps prêté à un emploi, un corps et une langue que l’on a trop longtemps désertés. Poser problème

Lire la suite...

L'Arrachée belle

L’Arrachée belle selon Lou Darsan

Lire la suite...

Pur Sang

Pur sang se déploie, tentative d’essouffler la langue, coaguler l’insaisissable,
ouvrir ses veines et respirer par ses échappements. Cœur battant d’une traite jusqu’aux confins du
sang, il porte les pleurs/couleurs de l’enfance, comme celles de l’intériorité du temps.
Makenzy Orcel

 

Un récit autobiographique et une quête poétique

Lire la suite...

Mère d'invention

Je ne veux pas être une mère qui est toujours dans ses livres, je veux être interrompue, je veux pouvoir être dérangée, je ne veux pas qu’ un enfant sente qu’ il vit dans un ordre inférieur de réalité, que sa vie est contingente. Je veux qu’ il se sente souverain, qu’ il soit impérieux, qu’ il soit insupportable.

Lire la suite...

Rouge pute

 

“Pendant plusieurs semaines, des femmes, des héroïnes, m’ont confié leur vie et leurs mots. Notre besoin commun de briser le silence et l’indifférence autour des violences conjugales et ses nombreux visages. [...] C’est cela que vous allez lire.”

Perrine Le Querrec


Lire la suite...

A mains nues

Dans À mains nues, Amandine Dhée explore la question du désir à la lumière du parcours d’une femme et de ses expériences sexuelles et affectives. Comment devenir soi-même dans une société où les discours tout faits et les modèles prêts à penser foisonnent? La narratrice revisite toute sa vie, de l’ enfance à l’âge adulte et se projette à l'âge de la vieillesse.

La réflexion féministe apparaît à chacun de ces âges de la vie.

Lire la suite...

Ce Prince que je fus

Jordi Soler mêle réalité et fiction dans un aller-retour entre le Mexique et l’Espagneoù l’Histoire se mêle à l’imagination exubérante de l’écrivain et c’est souvent drôle.

La folle histoire de Kiko Grau

Lire la suite...

Le Bruit des tuiles

Une utopie

En 1855, Victor Considerant, ingénieur économiste polytechnicien français et disciple de Charles Fourier*, a dans l’idée un projet révolutionnaire de vie communautaire inspiré des phalanstères. Il  recrute des colons français et suisses et fait acheter, sans les avoir visitées lui-même, des terres près d’un village isolé au Texas, Dallas, pour y fonder la nouvelle ville de Réunion.

Lire la suite...

L'Odeur de chlore

L'Odeur de chlore, c’est la réponse de l’usager au programme "Modulor" de l’architecte Le Corbusier. C’est la chronique d’un corps qui fait ses longueurs dans la piscine du Corbusier à Firminy. Le lieu est traité comme contrainte d’écriture qui, passage de bras après passage de bras, guide la remémoration. Dans ces allers-retours, propres à l’entraînement, soudain ce qui était vraiment à raconter revient : le souvenir enfoui offre brutalement son effarante profondeur.

Lire la suite...

Le Nuage et la valse

« L’  histoire » n’  a rien d’  un récit linéaire. L’  unité est assurée par la thématique. Entre le prologue, où le lecteur fait connaissance avec un peintre raté errant par les rues de Vienne, et l’  épilogue, à la fois apaisé et inquiétant, il y a les camps, mais pas seulement. Karel Novotný, employé de banque aisé, interné par erreur, constitue le fil directeur.

Lire la suite...

Un autre monde

Alfons, fils de boulanger, a longtemps pétri la pâte à pain et ses rêves d’enfants aux côtés de son père. Un père qui ne parlait guère, et dont le silence reste un mystère aujourd’hui encore, bien des années après sa mort. Dans Un autre monde, Alfons Cervera s’adresse à ce père qui n’évoqua jamais, ni son métier, ni l’errance familiale de village en village, ni son talent pour le théâtre, ni cet épisode de résistance citoyenne que le hasard permettra à l’auteur et narrateur, de découvrir.

Lire la suite...

Le Nord du Monde

« Elle fuit. Elle fuit l’homme chien. Elle trotte comme un poulain pour qu’il ne la rattrape pas, aussi pour fabriquer la peinture des fresques du dedans. Elle voudrait la folie mais elle ne vient pas. Toucher le mur du fond, le Nord du Monde, se cramer dans la lumière, le jour, la nuit, effacer, crier et ne plus se reconnaître. Sur la route, il y a Monsieur Pierre, il y a la Flaish, il y a les habitants des parcs, il y a Andrée, il y a les Polonais, Elan, Vince et Piort, et aussi Rommetweit, les Allemands, les Denant. Il y a Isaac, neuf ans environ. Et il y a les limites. »

Nathalie Yot, à propos de Le Nord du Monde

Lire la suite...

Débarqué

À la disparition de son père, les souvenirs de l'auteur affleurent et l'invitent à raconter l'histoire de ce « voyageur empêché ».

Habité par des rêves d'aventures et de longues traversées, ce jeune Breton voit ses aspirations anéanties lorsqu'il tombe malade à l'âge de dix-sept ans. Il devient alors un « débarqué », un homme condamné à rester à quai. Lui restent les récits des matelots rentrés au port, et les livres, en particulier ceux de Caldwell et de Steinbeck, grâce auxquels il transmettra à l'auteur le goût de la lecture et des mots.

Lire la suite...

La Ballade silencieuse de Jackson C. Frank

Ses chansons se transmettent, depuis 1965, tels de précieux secrets. Des admirateurs comme Simon & Garfunkel ont repris les pépites neurasthéniques de son unique album, Blues Run the Game, perpétuant le mythe du plus célèbre des chanteurs folk inconnus, capable d’émouvoir jusqu’aux Daft Punk qui, en 2006, utilisèrent le titre Dialogue (I want to be alone), dans la bande originale de leur long-métrage, Electroma.

Le Monde – 2013 - Stéphane Davet

Lire la suite...

L'instant décisif

« Moi et les gens de ma génération, les enfants de la Transition, nous avons grandi heureux dans les années 90, avec l’illusion que cela avait été un chemin de roses, sans violence.

Lire la suite...