Catalogue

La Sentinelle

Une attention particulière aux histoires et parcours singuliers de gens, de lieux, mouvements sociaux et culturels.

Dernières publications :

Tea Rooms

 

Dans le Madrid des années 1930, Matilde cherche un emploi. La jeune femme enchaîne les entretiens infructueux : le travail se fait rare et elles sont nombreuses, comme elle, à essayer de joindre les deux bouts. C’est dans un salon de thé-pâtisserie que Matilde trouve finalement une place. Elle y est confrontée à la hiérarchie, aux bas salaires, à la peur de perdre son poste, mais aussi aux préoccupations, discussions politiques et conversations frivoles entre vendeuses et serveurs du salon.

Quand les rues de la ville s’emplissent d’ouvriers et ouvrières en colère, que la lutte des classes commence à faire rage, Matilde et ses collègues s’interrogent : faut-il rejoindre le mouvement ? Quel serait le prix à payer ? Peut-on se le permettre ? Qu’est-ce qu’être une femme dans cet univers ?

Lire la suite...

Pur Sang

Pur sang se déploie, tentative d’essouffler la langue, coaguler l’insaisissable,
ouvrir ses veines et respirer par ses échappements. Cœur battant d’une traite jusqu’aux confins du
sang, il porte les pleurs/couleurs de l’enfance, comme celles de l’intériorité du temps.
Makenzy Orcel

 

Un récit autobiographique et une quête poétique

Lire la suite...

Un père étranger

 

De Buenos Aires à Madrid, en passant par Paris et le Kent, ce roman nous entraîne au cœur des questionnements sur l’identité, la transmission, l’exil et l’écriture.

Lire la suite...

Poser problème

Dans Chômage monstre, son précédent texte paru à La Contre Allée en 2017, Antoine Mouton s’interrogeait sur la façon dont on pouvait "habiter" un corps que l’on a longtemps prêté à un emploi, un corps et une langue que l’on a trop longtemps désertés. Poser problème s’in

Lire la suite...

L'Arrachée belle

L’Arrachée belle selon Lou Darsan


« Au centre de cette histoire, il y a le corps d’une femme, ses hantises et 
ses obsessions, & il y a la nature. C’est l’histoire d’une échappée belle,d’une femme qui quitte, presque du jour au lendemain, tout ce qui déterminait son identité sociale.

Elle sort de stase et se met en mouvement. Son départ est d’abord une pulsion, une sorte de fuite vers l’avant qui tient du road movie, avec de longues traversées de paysages en voiture, en auto-stop, puis à pied.
De la fuite et l’errance du départ, cette échappée va se transformer en nomadisme et en un voyage vers la réalisation de soi.

Lire la suite...

Mère d'invention

Je ne veux pas être une mère qui est toujours dans ses livres, je veux être interrompue, je veux pouvoir être dérangée, je ne veux pas qu’ un enfant sente qu’ il vit dans un ordre inférieur de réalité, que sa vie est contingente. Je veux qu’ il se sente souverain, qu’ il soit impérieux, qu’ il soit insupportable.

Lire la suite...

Rouge pute

 

“Pendant plusieurs semaines, des femmes, des héroïnes, m’ont confié leur vie et leurs mots. Notre besoin commun de briser le silence et l’indifférence autour des violences conjugales et ses nombreux visages. [...] C’est cela que vous allez lire.”

Perrine Le Querrec


Lire la suite...

À mains nues

Dans À mains nues, Amandine Dhée explore la question du désir à la lumière du parcours d’une femme et de ses expériences sexuelles et affectives. Comment devenir soi-même dans une société où les discours tout faits et les modèles prêts à penser foisonnent? La narratrice revisite toute sa vie, de l’ enfance à l’âge adulte et se projette à l'âge de la vieillesse.

La réflexion féministe apparaît à chacun de ces âges de la vie.

Lire la suite...

Le Bruit des tuiles

Une utopie

En 1855, Victor Considerant, ingénieur économiste polytechnicien français et disciple de Charles Fourier*, a dans l’idée un projet révolutionnaire de vie communautaire inspiré des phalanstères. Il  recrute des colons français et suisses et fait acheter, sans les avoir visitées lui-même, des terres près d’un village isolé au Texas, Dallas, pour y fonder la nouvelle ville de Réunion.

Lire la suite...

Ce Prince que je fus

Jordi Soler mêle réalité et fiction dans un aller-retour entre le Mexique et l’Espagneoù l’Histoire se mêle à l’imagination exubérante de l’écrivain et c’est souvent drôle.

La folle histoire de Kiko Grau

Lire la suite...

Le Nuage et la valse

« L’  histoire » n’  a rien d’  un récit linéaire. L’  unité est assurée par la thématique. Entre le prologue, où le lecteur fait connaissance avec un peintre raté errant par les rues de Vienne, et l’  épilogue, à la fois apaisé et inquiétant, il y a les camps, mais pas seulement. Karel Novotný, employé de banque aisé, interné par erreur, constitue le fil directeur.

Lire la suite...

Les Périphéries

Nous déportent, nous décentrent, nous amènent à des confins, nous font prendre des parallèles,
explorer les recoins, les Périphéries nous relient, aussi.

Dernières publications :

Kiruna

 

"J’ai cherché une mine comme on cherche un point de passage dans le sous-sol terrestre, un accès aux formes qui le structurent, aux matières qui le composent, aux mouvements qui l’animent, à ce qu’il recèle de trésors et de ténèbres, à ce qu’il suscite comme convoitise et précipite comme invention. Je l’ai cherchée comme on cherche la porte de cet espace inconnu sur quoi s’appuient nos existences, espace dont je ne sais s’il est vide ou plein, s’il est creusé d’alvéoles, de grottes ou de galeries, percé de tunnels ou aménagé de bunkers, s’il est habité, s’il est vivant.”

Maylis de Kerangal

Lire la suite...

Rougeville, promenade élégiaque

Rougeville ou l’histoire d’un homme rongé par un sentiment d'imposture qui tente de revenir sur les traces de sa propre histoire. Pour ce faire, il choisit d’arpenter sa ville de naissance de façon virtuelle grâce à Google Street View. Ses souvenirs d’enfance et d’adolescence, font alors ressurgir la ville de son passé. L’outil numérique accentue l’aspect fantômatique de la ville et donne à observer la décrépitude d’une cité minière ; cette cyber-promenade montre les effets du néolibéralisme dans une France post-industrielle, délaissée par la révolution numérique.

 

Lire la suite...

Assommons les poètes !

Assommons les poètes !  est un clin d’oeil à Baudelaire et à son poème Assommons les pauvres !  Parce que la place de la poésie contemporaine dans le paysage littéraire en France est pauvre, alors que paradoxalement, elle est si vivante, si riche, si remuante. Mais en marge.

Lire la suite...

Venise est lagune

« [Roberto Ferrucci] raconte sa ville, Venise, avec l’attention d’un chroniqueur et la profondeur d’un narrateur [...] Les paquebots qui défigurent le profil fragile de Venise deviennent pour la première fois les protagonistes d’un roman.» – Francesca Visentin, Corriere del Veneto

Lire la suite...

L'Ultime parade de Bohumil Hrabal

Un hommage et une invitation à lire l’écrivain tchèque Bohumil Hrabal

Bohumil Hrabal est l’un des grands écrivains tchèques de la seconde moitié du xxe siècle. De son chef d’œuvre, Une trop bruyante solitude, l’auteur disait qu’il n’était "venu au monde que pour l’écrire".

Lire la suite...
Dernières publications :

Les Enfants verts

Un petit conte philosophique et historique

Au XVIIe siècle, William Davisson, un botaniste écossais, devenu médecin particulier du roi polonais Jean II Casimir, suit le monarque dans un long voyage entre la Lituanie et l’Ukraine. Esprit scientifique et fin observateur, il étudie les rudesses climatiques des confins polonais et les coutumes locales. Un jour, lors d’une halte, les soldats du roi capturent deux enfants. Les deux petits ont un physique inhabituel : outre leur aspect chétif, leur peau et leurs cheveux sont légèrement verts…

Lire la suite...

Le Sommeil d'Europe

Dans Le Sommeil d'Europe, la narratrice se remémore son arrivée à Vienne trente ans plus tôt. A l’époque, la jeune japonaise reçoit une bourse pour étudier la musique classique en Autriche. Elle découvre la ville lors de ses promenades matinales, se trouve être de plus en plus fascinée par l’architecture viennoise, son histoire, sa peinture et sa littérature (Brueghel, Hofmannsthal...).

Lire la suite...

Le Cœur de l'Europe

Le Coeur de l’Europe est le journal de bord d'un long séjour en ex-Yougoslavie, pays de montagnes et de rivières où cohabitèrent plusieurs langues, religions et alphabets. Emmanuel Ruben y délivre une vision de cette Europe qui, jadis, multipliait les tunnels et les ponts, et qui, aujourd'hui, multiplie les postes à ses frontières. Au cours de ce voyage, il privilégie la voiture puis le train ; paysages et villes défilent, délaissant les plages touristiques au profit des terres intérieures. Emmanuel Ruben boucle son périple à la frontière hongroise, théâtre de la crise migratoire actuelle.

Lire la suite...

Ces histoires qui arrivent

Tout commence à Lisbonne, un trajet à bord du célèbre tram 28 mène le narrateur et sa compagne au cimetière où est enterré son ami, l’auteur italien Antonio Tabucchi. Il laisse un mot sur sa tombe, et c’est le prétexte pour revenir sur le cours de leur histoire commune...

Lire la suite...

Les Pigeons de Paris

Dans un village isolé d’Espagne, Juan attend sur le pas de sa porte celles et ceux qui viennent pour exproprier le vieil homme de là où il a vécu et grandi. Ils sont jeunes et ambitieux, pressés de faire table rase du passé. Ce sont les enfants de Clio fille d’émigrés à Paris revenus au village le temps d’un été durant l’enfance de Juan. C’était alors les années 60, Clio rencontrait Juan, lui apprenait à lire et lui faisait découvrir un monde vaste et diversfié. Elle incarnait la promesse d’un avenir meilleur…

Lire la suite...

Un singulier pluriel

Témoigner, transmettre, questionner. Un sujet et plusieurs voix s'en mêlent.

Dernières publications :

Les Quichottes

Les Quichottes, c’ est le récit d’un voyage de 2 500 km à travers les 65 000 km2 du plus grand désert démographique d’Europe – après la région arctique de Scandinavie –, qui s’étend à travers les provinces de Guadalajara, Teruel, La Rioja, Burgos, Valence, Cuenca, Saragosse, Soria, Ségovie et Castellón, et où l’on recense 1355 municipalités.

Lire la suite...

Freshkills

À propos de Freshkills

L’ île de Staten Island, à New York, a hébergé de 1948 à 2001 ce qui devint peu à peu l’une des plus grandes décharges à ciel ouvert du monde. Aujourd’hui, le site de Freshkills se transforme en un parc verdoyant, parmi les plus grands de New York, construit au-dessus des déchets enfouis.

Lire la suite...

Désherbage

 

Et vous, que venez-vous faire en bibliothèque ? 

Qu’ en attendez-vous ?

 

C’ est en 2018 que la Bibliothèque Départementale de Loire-Atlantique m’  a proposé une résidence itinérante dans des bibliothèques rurales et semi-rurales autour d’ une question : « Que vient-on faire dans une bibliothèque aujourd’ hui ? »

Lire la suite...

Mon Fils en rose

Camilla a 46 ans et vit avec ses trois enfants. Elle a une famille “normale” si ce n’ est le fait que Federico, son deuxième enfant, tout en étant biologiquement un garçon, manifeste depuis l’ âge d’ un et demi l’ exigence et le désir d’ être (aussi) une fille. Il veut s’ habiller en rose, mettre des jupes, préfère la compagnie des petites filles à celles des garçons, dans les jeux s’ identifie aux petites fées plutôt qu’ à Spider-Man. 

Lire la suite...

Les Saprophytes, urbanisme vivant

A Lille, se créé en 2007 le collectif des Saprophytes. Tout commence autour d’un projet : cultiver des pleurotes et réinvestir des espaces publics délaissés. Architectes, paysagistes, plasticiens, constructeurs, graphistes, Les Saprophytes tirent leur nom et leur philosophie de cet organisme qui recycle la matière et participe activement au maintien de l’équilibre biologique dans la nature.

Lire la suite...

Machiavel face au grand écran


Et si nous allions au cinéma en compagnie de Machiavel ? 

Si Pablo Iglesias est désigné comme le porte-parole de Podemos, ce professeur de sciences politiques est avant tout l’un des penseurs et fondateurs de ce parti antilibéral. Machiavel face au grand écran se présente comme la somme de ses cours de Cinéma politique à l’université Complutense de Madrid entre 2006 et 2010.

Lire la suite...

L'Inventaire d'inventions

« Parce qu’il manque toujours quelque chose au monde » Eduardo Berti

Dernières publications :

Un Voyage d'Envers

Manuel Mauraens, jeune Lillois, habitant le quartier de Fives, est le témoin de l’ère industrielle. En 1888, il est amené à partir en Argentine pour superviser des travaux de chemins de fer. À l’heure où Fives est sous les bombes de la Seconde Guerre Mondiale, Manuel Mauraens se souvient de son périple, de ses rêves, de ses inquiétudes et de ses espérances d’alors. Dans sa mémoire, son amie Abipone Lules occupe une place importante. Indienne d’Argentine, elle décrypte les événements et se promène dans le temps et l’espace.

Lire la suite...

Inventaire d'inventions (inventées)

A quoi pourraient bien ressembler la machine à arrêter le temps, les boucles d’oreilles-réveil, le traducteur chien-humain, le livre infini, l’effaceur de mémoire... ces multiples inventions dont recèle la littérature ? Joueurs inventifs, Eduardo Berti et Monobloque nous en offrent un inventaire aux allures oulipiennes.

Lire la suite...

Contrebande

 

Contrebande fait entendre la parole d’un traducteur ou d’une traductrice, un parcours, une réflexion, le bruit de la traduction. 

Dernières publications :

Traduire ou perdre pied

CE QU’ EN DIT L’ AUTRICE
À mon sens, on ne traduit pas hors sol. On traduit avec toute son histoire, individuelle et collective, avec tout ce qui nous a précédé et tout ce qui nous entoure.
J’ ai essayé de montrer mon cheminement vers la traduction, pour faire comprendre ce qui habite mon travail, ce qui lui donne du sens à mes yeux, ainsi qu’ un horizon. Et la façon dont il s’ inscrit dans un rapport aux autres qui est bien plus vaste que le simple désir de donner à lire un texte.

Lire la suite...

Entre les rives

CE QU’EN DIT L’AUTRICE

En matière de traduction, on peut légitimement s’inquiéter de ce que deviendraient les cultures humaines et la pensée humaine, le jour où tout échange inter-linguistique serait confié à une intelligence artificielle. Il s’ensuivrait un cloisonnement et un repli sans précédent dans l’histoire, une histoire qui, aussi loin que remonte la mémoire écrite, est faite de migrations d’idées, d’usages et d’hommes, de fécondation du même par l’autre, de transferts, de réinterprétations et de réappropriations.

Lire la suite...
Dernières publications :

Microcosme : portrait d'une ville d'Europe Centrale

Traducteur : Xavier Chantry

 

« Ce livre ambitieux et exigeant balaye non seulement l’ensemble de l’histoire allemande et polonaise, mais réussit à saisir celles de l’Europe centrale et de l’Est, en les rassemblant. Breslau apparaît comme le théâtre d’une lutte perpétuelle entre Allemands et Polonais, Habsbourg et Hohenzollern, hussites hérétiques et catholiques, catholiques et luthériens, juifs et antisémites, nobles et marchands, socialistes et capitalistes, nazis et soviétiques, apparatchiks et résistants. Et pourtant, comme le montrent si bien Davies et Moorhouse, ce récit est autant le témoin de coopérations et de coexistences que de conflits et de destructions. Microcosm n’est pas un ouvrage succinct, mais l’incroyable ampleur des années et des bouleversements qui le traverse justifie chacune des lignes. »
Brendan Simms - Even the stones spoke German - London Review of Books 

Lire la suite...
Dernières publications :

Du bulgom et des hommes

De courtes histoires composent ce roman de la ville si particulier, le premier texte d’Amandine Dhée, où l’on découvrait alors avec jubilation ce ton décalé et cet humour parfois corrosif qui lui sont propres. 

Lire la suite...

Chômage monstre

mon cœur est un piano fermé à clef dit la jeune fille quelle musique entendre alors quel air aimer ?
le désir était là quelqu’ un l’ a détourné
les techniques ont caché les outils j’ ai appris à m’ en servir mais pas pourquoi je m’ en servais.

Lire la suite...

Élisée, avant les ruisseaux et les montagnes

En imaginant ce qu’ont pu être certains épisodes de la vie d’Elisée Reclus (1830-1905), avant qu’il ne devienne l’auteur d’Histoire d’un ruisseau et Histoire d’une montagne, ce premier roman nous met dans les pas d’un personnage atypique et toujours d’une étonnante modernité.


Première parution dans la collection La Sentinelle en 2016, épuisé.
Nouvelle parution dans la collection La Sente en 2020.
Lire la suite...
Prochainement

A paraitre...

En librairie le 6 juin

Et puis ça fait bête d'être triste en maillot de bainAmandine Dhée

Couverture du livre Les Quichottes

Jeune adulte devenue écrivaine, la narratrice s’interroge sur l’histoire qui l’a façonnée avec laquelle elle doit encore composer aujourd’hui. Elle se remémore les épisodes marquants de sa vie tout en questionnant ses choix les plus récents.

Et puis ça fait bête d’être triste en maillot de bain pourrait bien être le parcours d’une émancipation à travers les âges et les usages. Une confrontation aux codes déterminés, inculqués pour le bien-être de chacun à l’école, dans la famille ou encore dans le monde du travail et qui, selon Amandine Dhée, s’avèrent ressembler davantage à des promesses désespérées et mensongères plutôt qu’à un réel cheminement épanouissant. Et ça commence à la naissance, premier chapitre, où déjà le regard des autres pèse : « Elle est laide, aurait dit ma grand-mère lorsque je suis venue au monde. »

Le lecteur suit à la fois le parcours de la narratrice dans une histoire qu’elle souhaite faire sienne et sa réflexion à propos d’une écriture naissante, qui s’affirmeront simultanément. L’enfant devient l’adulte que la narratrice a choisi d’être.

Souvent brefs, les chapitres s’enchaînent avec la force évocatrice d’un Haïku. Quelques mots suffisent à Amandine Dhée pour installer le décor et la complexité des sentiments.

Une écriture miroir où, tout comme la narratrice, l’on se réfléchit, chapitre après chapitre.

On retrouve l’humour piquant qu’on connaissait de ses précédents ouvrages.

 

 

Téléchargement