Les Auteurs

Voir les auteurs dont le nom commence par :

A | B | C | D | F | G | I | J | L | M | N | O | P | R | S | T | V | W | Y

Margot Carlier (traductrice)

Margot Carlier est spécialiste de littérature polonaise, enseignante de langue et de civilisation polonaise à l’université Jules-Verne à Amiens, conseillère littéraire aux éditions Actes Sud. Depuis sa rencontre, déterminante, avec Hanna Krall, elle a traduit pratiquement tous ses livres. En 2009, elle a reçu le Prix Amphi pour la traduction de Gottland de Mariusz Szczygieł (Actes Sud).

Luisa Carnés

Née dans une famille d’ouvriers, Luisa Carnés commence à travailler très tôt comme apprentie dans l’atelier de chapellerie que dirige une de ses tantes. Elle compense son manque d’instruction par une curiosité littéraire féroce et multiplie ses lectures, en particulier des auteurs russes. Son apprentissage littéraire est autodidacte et la conduit vers la littérature et le journalisme, jusqu’à devenir, selon la critique de l’époque, l’une des meilleures écrivaines des années 1930.

Paco Cerdà

Paco Cerdà (Genovés, 1985) est journaliste pour le journal Levante-EMV, et éditeur de La Caja Books, un label indépendant d’Andana Editorial. Il est l'auteur de deux ouvrages aux éditions Pepitas, Los Últimos (traduit en Pologne, et en France donc, sous le titre Les Quichottes) en 2017, et El Peón en 2020. Paco Cerdà met un point d’honneur à rester discret sur les réseaux sociaux.

Jana Černá

Jana Černá naît à Prague en 1928, de l'architecte avant-gardiste J. Krejcar et de Milena Jesenská, la célèbre Milena de Kafka, journaliste et résistante. Confiée à son grand-père à la mort de ses parents, Jana Černá a suivi des études artistiques. Personnage fantasque à l'existence rocambolesque, elle est l'une des personnalités marquantes de la dissidence tchécoslovaque. Elle meurt en 1981 dans un accident de la route.

Alfons Cervera

Alfons Cervera est journaliste, universitaire responsable du Fórum de debates à l’université de Valencia, mais surtout écrivain, de langue castillane. Poète reconnu autant que journaliste attendu – ses chroniques de presse modèlent l’opinion – c’est surtout comme romancier qu’ il s’est fait un nom, avec une première série de textes publiés à partir de 1984 et, en particulier : son cycle romanesque que la critique espagnole tient pour les plus achevés du paysage littéraire consacré à la mémoire des vaincus.

Laure Chailloux

Laure Chailloux est accordéoniste autodidacte. Elle a donné quelques 350 concerts ! Sa musique instrumentale est un langage au service de l’imaginaire. Elle multiplie les projets : spectacles solo, 4 mains, musiques de documentaire, de spectacles, conception d’itinéraires sonores et visites guidées insolites.

Fanny Chiarello

Fanny Chiarello le dit très bien d'elle-même, elle est « une femme qui aborde la quarantaine avec une colère intacte, un goût particulier pour les musiques expérimentales et un besoin impérieux de se tenir en retrait du jeu social. »
Fidèle aux éditions de l'Olivier et à L'école des loisirs, il lui importe néanmoins de se ménager "une voix latérale", un espace où se réinventer, explorer d'autres territoires dans l'écriture.

Christos Chryssopoulos

Né en 1968, Christos Chryssopoulos est l’un des jeunes romanciers et nouvellistes le plus remarqué de la littérature néo-hellénique. Ses livres sont traduits en cinq langues. En 2009, il reçoit le prix de littérature européenne.

collectif Monobloque

Dorothée Billard (dessin et graphisme) est née à Paris et Clemens Helmke (architecture et design d’objets) est né à Neubrandenburg, en Allemagne.

Belinda Corbacho (traductrice)

Belinda Corbacho, agrégée d’espagnol, enseigne en classes préparatoires littéraires. Passionnée par la littérature contemporaine argentine, elle a consacré sa thèse à l’œuvre narrative de l’écrivaine argentine Silvina Ocampo.

Claude Couffon (traducteur)

Claude Couffon est né à Caen le 4 mai 1926. Il est professeur à la
retraite de l’Université de Paris-IV-Sorbonne, où il a enseigné -
jusqu’en 1991 - les littératures espagnole et latino-américaine, et
dirigé durant une décennie les publications du Centre de Recherches de
l’Institut d’Etudes Hispaniques. Ami des principaux poètes et romanciers
latino-américains et espagnols, il a facilité depuis 1945 la diffusion
de leurs œuvres en France par plusieurs centaines d’articles dans Le
Figaro Littéraire, Le Monde, Les Lettres Françaises, Les Temps Modernes,