Focus

Une fin d’année riche de nominations diverses, qui mettent à l’honneur les auteurs et autrices de La Contre Allée, après le Prix Mémorable attribué en début d’année à Tea rooms de Luisa Carnés, traduit de l’espagnol par Michelle Ortuno, et le Prix Copo attribué au printemps à Poser Problème d’Antoine Mouton.

Nous avons le plaisir de voir L’Engravement d’Eva Kavian figurer dans la première sélection du Prix Wepler – Fondation La Poste 2022 ainsi que dans les finalistes du Prix Victor-Rossel 2022 (parfois surnommé le Goncourt belge).

Avec Bas Jan Ader de Thomas Giraud est pour sa part lauréat du Prix du Salon du Livre de Chaumont 2022 et du Prix les lecteur·ices Joffre-Melinet.

De son côté, Lettres à Clipperton, une aventure épistolaire d’Irma Pelatan, est pré-sélectionné pour le Prix des lecteur·ices de Villejuif.

L’Arbre de colère, le premier roman de Guillaume Aubin, connaît pour sa part plusieurs nominations. Il est finaliste du Prix littéraire Cheval blanc 2022, du Prix Hors Concours 2022 et de L’Autre Prix de la librairie l’Autre monde. Il est également sélectionné l’édition 2023 du Festival du Premier Roman et des Littératures Contemporaines.

Tribu, de Nathalie Yot, est quant à lui toujours en lice pour le Prix Littéraire du Deuxième roman de l’association Lecture en Tête.

Enfin, le roman de la rentrée littéraire, Le Pion de Paco Cerdà, traduit par Marielle Leroy, est dans la deuxième sélection du Prix du Meilleur Livre Étranger, dans la catégorie non-fiction, mais aussi dans les sélections du Prix littéraire des Avignonnais et du Prix Virevolte.

Nous félicitons ces auteur·ices et remercions chaleureusement les jurés de ces différents prix !