Les libraires en parlent

← Rouge pute

Librairie L’Arbre à lettres (Paris)

Librairie Des livres et nous (Périgueux)

En résidence, Perrine Le Querrec rencontre des femmes victimes de violences conjugales, et recueille leur parole. Leurs traumas, leur souffrance, mais aussi leur résilience et leur combat sont l’ossature de ce recueil choc. Rouge Pute n’est pas une poésie qui caresse et adoucit. Ce sont des mots durs, des mots violents, des mots qui cognent comme les mots et les coups subits. Des mots qui cherchent, aussi, la résilience, à travers l’écoute, la sororité et le combat. C’est une déchirure ; mais également un pansement, un appel à l’action, un cri. A lire d’urgence.

Les Lisières – Croix (59)

« Perrine Le Querrec fait le choix de la poésie, une forme de poésie documentaire. Avec les mots de ces femmes, des mots directs, qui touchent au cœur, qui retournent le ventre, elle raconte et « brise le silence et l’indifférence »… Ce sont des textes physiquement puissants, impossible de ne pas prendre de plein fouet toutes les émotions qu’ils véhiculent : la peur, l’humiliation, la douleur, la honte, le dégoût, mais aussi l’espoir et la joie, la volonté de changer les choses ! »

À lire ici.

Librairie Quilombo

Rouge pute est dans la sélection Printemps 2020 de la librairie Quilombo.

Perrine Le Querrec « écrit par chocs, brise l’indifférence, construit une langue et un regard à la poursuite des mots réticents, des silences résistants. Sa poésie documentaire crée une expérience au plus proche des sensations et des émotions de celles qui racontent. »

Les Imposteurs

Sur le site Les Imposteurs, un long entretien avec Perrine Le Querrec, qui revient sur l’ensemble de son oeuvre, son écriture et ses sources d’inspiration.

« Ce sont leurs mots, leurs histoires. Et mon écoute, mon écriture. C’est difficile à expliquer : tous les mots sont à elles, ce sont leurs expressions, leur vocabulaire, et par-dessus tout, leur vie. Par le choix de la poésie, l’entremêlement de leurs confidences et de leur personnalité, j’ai tenté d’apporter la vibration qui ferait ressentir au plus profond leurs épreuves. »

À retrouver ici.