Les libraires en parlent

← Les Chevals morts

Librairie Lignes de fuite (Bischheim)

C’est un petit livre qui affirme un refus. Un refus de la séparation soi-disant inéluctable du couple. Alors ce sont les mots qui rentrent en jeu. Ce sont eux qui s’opposent à la fatalité et qui malortographient ces chevals morts – tristes sires rendus à leurs paddocks d’outre-tombe. Voilà un texte court, très peu ponctué, qui avance par strates de variations, qu’il faut vraiment lire à haute voix.