En librairie

Lettres Nomades - Saison 6, Collectif

Avec des auteurs d’origines et d’univers différents, Lettres nomades invite à voyager à travers huit récits inspirés par leur séjour en Artois. Rassemblant des texte de romanciers, nouvellistes, poètes, ce recueil met à l’honneur autant de genres et de styles d’écriture que d’identités culturelles. Un regard sur la création littéraire contemporaine et le travail d’écriture en résidence.

 

En librairie depuis le 14 mars

moujik moujik suivi de Notown, Sophie G. Lucas

" L’idée de moujik moujik est née d’une colère et d’une impuissance. D’abord. La mort d’un homme, Francis, qui vivait sous une tente, dans le Bois de Vincennes, l’hiver 2008. La découverte de ces dizaines de personnes, hommes et femmes, jeunes et vieux, vivant dans ce bois. Invisibles. Et la litanie de personnes mortes de froid cet hiver-là, en France, annoncée à la radio. J’ai voulu écrire à partir d’eux, de la marge, leur redonner une identité. Et je voulais que ce soit la forme poétique qui s’en saisisse. Pour que l’on voit de nouveau ces hommes et ces femmes de la rue. Qu’on les regarde. […]" Sophie G. Lucas

 

Caverne suivi de Cadavre, Makenzy Orcel

" Caverne est une chanson personnelle. Un chant intime. De tout ce que j’ai fait jusqu’à présent, pour moi, le plus important, ma priorité, c’est ma poésie. Le travail sur la langue. cette quête de sens, de quintessence. D’un langage qui tient autrement au réel. Il faut écrire de la poésie, écrire vraiment sans se demander pourquoi, parce que c’est comme ça, il n’y a rien à expliquer, rien à comprendre. Pourquoi pas ? Toute littérature est tentative de se maintenir en équilibre. Mais par-dessus tout, Caverne est une descente dans mes cavernes, mes zones  existentielles les plus reculées, une exploration de l’intime. " Makenzy Orcel

Projecteur sur trois auteurs

Poète nantaise Sophie G. Lucas est née en 1968 à Saint-Nazaire. Elle est révélée avec son recueil Nègre blanche (Le dé bleu, 2007) qui a reçu le Prix de Poésie de la ville d’Angers présidé par James Sacré. Elle partage son écriture entre une démarche autobiographique et intime, et une approche sociale et documentaire. Après Témoin (2016), moujik moujik et Notown, initialement publiés aux éditions des états civils respectivement en 2010 et 2007 font aujourd'hui l'objet d'une réédition aux éditions de La Contre Allée.


Makenzy Orcel est né en Haïti en 1983. Aux lendemains du tremblement de terre qui a secoué Port-au-Prince avec la même force destructrice que la bombe d’Hiroshima, Makenzy Orcel a écrit Les Immortelles (Zulma 2012) pour dire la folie de vivre malgré l’épouvante autant que pour livrer le plus insolent témoignage face à l’apocalypse. Ce premier roman a reçu le Prix Thyde Monnier de la Société des Gens de Lettres. Après La nuit des terrasses paru en 2015, Caverne suivi de Cadavres est son deuxième livre de poésie publié aux éditions de La Contre Allée. 

 

Sara Rosenberg est née en Argentine et réside actuellement à Madrid. À ce jour, elle a publié quatre romans dont Un fil rouge paru à La Contre Allée en 2012, et une pièce de théâtre. Étudiante et militante politique dans un parti de gauche durant les années 70, elle a été arrêtée et emprisonnée durant 3 ans et 20 jours. Elle avait à peine 20 ans. Elle en dit : Je ne pardonne pas mais je n’ aime pas le statut de victime. C’ est paralysant. Il nous arrive des choses et nous ne faisons rien pour les éviter ou pour en donner un autre sens. Et nous nous taisons. Non, ce n’ est pas quelque chose qui me convienne. Ce n’ est pas l’ endroit d’ où je me penche. 

Les rencontres à venir

Lectures, échanges, et convivialité au programme de ces rendez-vous !


Le 20 mai à 21hLecture musicale à la Maison de la Poésie de Paris

Makenzy Orcel - Caverne suivi de Cadavres 

Lecture à deux voix par l’auteur & Franck Andrieux 

avec Benjamin Duboc (contrebasse) & Didier Lasserre (batterie) 

(en savoir +)

 

Du 19 au 21 mai, La Contre Allée sera à la Comédie du Livre de Montpellier en tant qu'invitée d'honneur de cette 32ème édition.

A cette occasion, retrouvez Isabel Alba, Sophie G. Lucas, Alfons Cervera, Georges Tyras, Amandine Dhée, Roberto Ferrucci, Thomas Giraud, Sara Rosenberg, Pablo Martín Sánchez, Christos Chryssopoulos et Anne-Laure BrisacCette année, la Comédie du Livre met à l'honneur la Grèce et l'ensemble de la méditérranée. (en savoir +)

 

Du 3 au 5 juin, retrouvez Makenzy Orcel au festival Etonnants Voyageurs à Saint Malo (35)


Dans la presse



" Il y a ici un désir de contrer la mort sur son propre terrain, et de lui arracher ses fleurs du mal. (...) Le plus enfoui et le plus profond, à l'image de cette caverne, tout autant matrice, révèle alors son obscure clarté. " Emmanuelle Rodrigues pour Le Matricule des anges à propos de Caverne de Makenzy Orcel (article à lire ici)

On se dit d'abord qu'il y a de quoi se faire du mouron avec ce phénomène de masse imparable et puis l'on se glisse dans un texte singulier où le mal économique laisse toute sa place à la vie des êtres. mais à quel prix ? La quinzaine littéraire à propos de Chômage Monstre d'Antoine Mouton (article à lire ici)

Comme en parlent les libraires...

Ce qui saute aux yeux, c’est ce formidable talent qu’a Sophie G. Lucas de se faire la porte-parole des vies que l’on laisse trop souvent sous silence. Son travail, à mi-chemin entre poésie et documentaire, entre fiction et réalité, est d’une beauté sans égale, d’une finesse et d’une sensibilité incroyables ; on lit et on relit ses courts textes qui nous vont droit au cœur, qui nous font voir les choses différemment… Que peut-on attendre de plus de la littérature ? Librairie les Lisières à Roubaix à propos de moujik-moujik de Sophie G. Lucas

"Antoine Mouton récidive!
L’approche du printemps des poètes est le moment idéal pour mettre en lumière le nouveau recueil d’Antoine Mouton. Recueil de poésie sociale, tour à tour drôle ou grinçant et toujours plein d’humanité! « Chômage monstre » pose un regard décalé sur notre monde absurde et cruel qui vient bousculer nos considérations sur la liberté…"
Céline, Librairie le neuf à Saint-Dié-des-Vosges

A travers ce récit d'une maternité décomplexée, Amandine Dhée bouscule les codes socio-culturels en déconstruisant notamment les stéréotypes de la mère parfaite. Une réflexion drôle, décapante, énergique et diablement juste sur l'identité féminine. Et vive la femme brouillon ! " La librairie La baignoire d'Archimede, à Brives-la -Gaillarde à propos de La femme brouillon d'Amandine Dhée

"Bonheur d'accueillir ces deux textes de Sophie G. Lucas "Moujik Moujik" et "Notown", réédités aux Editions La Contre Allée. Superbes textes de prose poétique. On reconnait le style de Sophie G. Lucas, un ton qui serre la gorge et interpelle l'esprit tout à la fois."
Librairie Les Biens-aimés à Nantes

À venir
Du Samedi 03/06/2017 / Lundi 05/06/2017

Makenzy Orcel au festival Etonnants voyageurs

| Saint Malo | France

Makenzy Orcel sera présent lors du festival Etonnants Voyageurs à Saint Malo.

Lire la suite...