L'anarchiste qui s'appelait comme moi

Une coédition avec les éditions Zulma

Un jour de désœuvrement, Pablo Martín Sánchez tape son nom dans un moteur de recherche. Par le plus grand des hasards, il se découvre un homonyme au passé héroïque : un anarchiste, condamné à mort en 1924. Férocement intrigué, il se pique au jeu de l’investigation et cherche à savoir qui était… Pablo Martín Sánchez le révolutionnaire.

Happé, l’auteur se fond dans cette destinée tourbillonnante et picaresque, alternant le récit d’une épopée révolutionnaire dans le Paris des années 1920 où les faubourgs de Belleville abritent d’ardents imprimeurs typographes, et celui d’une jeunesse aventureuse en Espagne jusqu’à les faire converger en un dénouement… tragique.

Épique, virevoltant, espiègle et foisonnant, L’anarchiste qui s’appelait comme moi dresse le portrait à la fois réaliste et rêvé des utopies montantes du tournant du XXe siècle, dans l’esprit des grands romans populaires où l’amitié, la trahison, l’amour et la peur sont les rouages invisibles qui font tourner le monde.

Relation libraires :

Valentin Féron, 01 58 22 19 90, valentin.feron@zulma.fr

Aline Connabel, 06 25 67 05 43, aline.connabel@gmail.com

Relation presse :

Anaïs Hervé, 06 13 66 06 67, aherve@agencelabande.com

assistée de Vincent-Pierre Brat, 06 25 45 62 77, vp.brat@agencelabande.com

 

Genre
Collection

Pablo Martín Sánchez

Un auteur - traducteur salué par la critique

D’abord avec Fricciones, finaliste du prix "La Tormenta en un Vaso" dans la catégorie meilleure révélation. Puis en 2012 avec un premier roman imposant (pas moins de 600 pages tout de même) El anarquista que se llamaba como yo (L’Anarchiste qui s’appelait comme moi) aux éditions Acantilado, primé Meilleure Première Œuvre par le journal El Cultural. Mais aussi en tant que traducteur avec Anima de Wajdi Mouadwad, primé "el Premi Llibreter 2014" (Meilleur roman étranger).

Jean-Marie Saint-Lu (traducteur)

Jean-Marie Saint-Lu est l’auteur de plus d’une centaine de traductions. Grand « passeur » d’auteurs espagnols et latino-américains (Alfredo Bryce-Echenique, Juan Marsé, Antonio Munoz Molina, Elsa Osorio, Eduardo Berti, Fernando Vallejo, Vilma Fuentes, Jordi Soler…), il est notamment le traducteur de tous les livres de Carlos Liscano, parus chez Belfond, et donc un de ses lecteurs privilégiés.

Téléchargement