Focus

FOCUS AUTEUR·RICE

Perrine Le Querrec

Née en 1968 à Paris, Perrine Le Querrec vit aujourd’hui dans l’Indre. Qu’elle publie des formes poétiques, des romans ou des pamphlets, la langue de Perrine Le Querrec nous entraîne dans un univers d’une singularité certaine. Très longtemps, elle a travaillé comme recherchiste pour la télévision, le cinéma ou encore l’édition, l’image et l’archive sont restées des matériaux essentiels à ses travaux d’écriture.

À La Contre Allée, elle est l’autrice de deux recueils  Rouge Pute (2020), Le prénom a été modifié (2022), traitant tous deux de sujets brûlants qui interrogent notre société : les violences conjugales, la parole des femmes victimes de viols, Perrine Le Querrec se fait l’écho de la violence générée par la lenteur de la justice, et prête voix aux invisibilisées. 

Aujourd’hui, nombre de ses écrits sont adaptés au théâtre ou sous forme de lecture musicale. La compagnie Hemorragie a mis en scène Le Prénom a été modifié, dont plusieurs représentations se sont déroulées récemment au Théâtre de l’Opprimé à Paris.

Par ailleurs, Perrine Le Querrec propose une lecture de Rouge Pute, accompagnée du musicien contrebassiste Ronan Courty. La lecture musicale est diffusée par Les Mouflons Production. https://lesproductionsdumouflon.com/wp-content/uploads/2024/02/Plaquette-Rouge-Pute-_-V2.pdf

Bientôt, vous pourrez découvrir une réédition de son texte Le Plancher dans lequel elle explore la folie au plus proche, ainsi que un inédit : Soudain Nijinski, un texte qui retrace la vie du célèbre danseur Ukrainien.

Le Plancher fait l’objet d’une adaptation théâtrale par la compagnie Le Qui-Vive, les prochaines dates :

  • Théâtre Montdory (76) : 15 Nov. 2024
  • Théâtre Château d’Eau (76) : 12 Déc. 2024
  • L’étincelle, festival Curieux (76) : mai 2025

SAISON 2025-2026

  • Théâtre Marx Dormoy (76)
  • Théâtre du Rayon Vert (76)
  • Festival La Belle Échappée (72)
  • Avignon juillet 2025 (sous réserve)

Pour en savoir plus sur le travail de Perrine Le Querrec, n’hésitez pas à faire un tour sur son site ou sa chaîne YouTube.

Ou, tout simplement, nous contacter.

Crédits photo : Fondation Jan Michalski